Bénir - une enquête à laquelle vous pouvez participer

May 15, 2014

Toutes les églises locales de l’Eglise Protestante Unie de France sont invitées à organiser des échanges autour du thème de la Bénédiction.

 

A Orléans, nous l’avons fait à l’issue de l’assemblée générale annuelle, le 23 mars dernier, avec un partage à partir de textes bibliques.


Nous proposerons un nouveau temps d’échange, auquel nous vous convions, le dimanche 25 mai après midi. Nous y aborderons la signification et l’usage de la bénédiction dans les différents actes liturgiques de notre vie d’église.

Mais nous sommes bien conscients que tout le monde ne pourra pas se rendre disponible pour prendre part à ce temps d’échange du 25 mai prochain.

Aussi nous paraît-il important de vous écrire pour vous informer et vous donner l’occasion de vous associer au débat.

 

Pourquoi ce thème ?

 

Des demandes nouvelles surgissent

Aujourd’hui, le geste de bénédiction (souvent l’imposition des mains) et la parole de bénédiction qui l’accompagne (une parole ‘qui dit du bien’) sont utilisés dans les cultes (à la fin du culte par exemple) et dans des occasions particulières : baptême, confirmation, bénédiction nuptiale, ordination d’un pasteur, etc.

Mais les pasteurs sont régulièrement sollicités pour des occasions particulières : bénédiction d’un nouveau logement, d’une personne malade, d’un nouveau né, d’une personne qui part pour un long voyage…

Que faut-il faire ? Doit-on élargir l’usage de la ‘bénédiction’ aujourd’hui ? Doit on en fixer le cadre, ou bien laisser chacun décider selon sa sensibilité ? Dans quelles circonstances ? etc.

 

La question spécifique de la bénédiction nuptiale des couples homosexuels

Depuis 2013, les couples homosexuels peuvent se marier civilement. Il leur est maintenant possible de demander une ‘bénédiction nuptiale’ aux églises (auparavant, cela n’était pas possible puisque la loi interdit toute célébration religieuse de mariage sans qu’il y ait eu auparavant un mariage civil).

Jusqu’à présent, l’Eglise Protestante Unie de France n’a pas étendu la bénédiction nuptiale aux couples homosexuels. Mais aujourd’hui, la question se pose.

Nos églises doivent-elles permettre aux couples homosexuels mariés civilement de recevoir une bénédiction nuptiale ?

Cette question est délicate parce qu’elle crée un débat très ouvert dans lequel de multiples points de vue se croisent : biblique, sociologique, émotionnels, sociétaux, politiques, idéologiques. Et pour chaque point de vue, le débat existe.

 

Par exemple, pour évoquer la bénédiction nuptiale, la Bible offre de multiples entrées. Il est possible de s’appuyer sur un passage du livre de la Genèse qui dit : ‘C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair’ (Gen. 2,24). On voit bien ici que ce texte n’est pas utilisable pour un couple homosexuel.

 

Mais on pourrait aussi s’appuyer sur un texte biblique qui évoque le thème de ‘l’alliance’, un thème très important dans la relation conjugale. Par ex. Bientôt, déclare le Seigneur, je conclurai une alliance nouvelle avec mon peuple. J’inscrirai mes instructions au dedans d’eux. Je les graverai dans leur cœur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. Je pardonnerai leurs torts, je ne me souviendrai plus de leurs fautes (Jérémie 31, 33-24).

Le thème de l’alliance, dans ce texte, est utilisable dans de multiples situations, y compris dans une alliance conjugale homosexuelle.

 

Nous pourrions encore convoquer un autre texte biblique. Par exemple un texte consacré à ‘l’amour’, comme le célèbre ‘hymne à l’amour’ de l’apôtre Paul (1 Cor 13, vers. 1 à 13). Ce texte n’entre pas dans des considérations sexuées.

 

Nous voyons bien avec ces 3 exemples bibliques que, selon les textes auxquels nous nous référons et selon l’importance que nous accordons aux textes bibliques, nous pouvons avoir des points de vue très variés sur la bénédiction conjugale, et par conséquent sur l’usage de cette bénédiction pour des couples homosexuels.

 

A vous d’y réfléchir !

 

Une décision en 2015

Le synode national de l’Eglise Protestante Unie de France (l’assemblée décisionnelle la plus importante dans notre organisation d’église) débattra sur la bénédiction, sous tous ses aspects en 2015. C’est au cours de ce synode national qu’un avis sera notamment donné sur la possibilité ou non de bénir des couples homosexuels à la suite de leur mariage civil (autorisé désormais pas la Loi).

 

Pour préparer ce débat, il est très important que tous les membres de nos églises puissent s’exprimer et transmettre leur opinion sur le sujet. Voilà pourquoi, outre les deux rencontres proposées les 27 mars et 25 mai après-midi, le conseil presbytéral a jugé utile de vous adresser quelques questions (feuille jointe) en vous demandant de bien vouloir prendre la peine de répondre.

 

Deux précisions importantes :

1/ Ce ‘sondage’ n’a pas pour objet de fonder une prise de position de l’église réformée d’Orléans. Notre église locale fait partie de l’Eglise Protestante Unie de France et, à ce titre, se soumet à l’autorité du Synode National qui est l’instance décisionnelle de notre union d’églises. Mais vos réponses seront un élément d’appréciation dans le cadre des débats à venir.

 

2/ Nous insistons sur le fait que le débat ne se résume pas à quelques questions. Et pour approfondir le thème de la Bénédiction nous vous invitons à consulter les  nombreux documents d’animation qui sont à votre disposition sur le site de notre église locale www.erf-orleans.org dans la rubrique ‘Actualité’, onglet ‘bénédiction’.

 

Nous vous remercions pour votre participation. Nous restons à votre  disposition pour vous donner toute autre information qui vous semblerait utile.

 

Le conseil presbytéral

 

Accéder au questionnaire en ligne

 

Please reload

Featured Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Recent Posts
Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic